Awesom-O


Une chose était certaine lorsque j’ai créé ce blogue (il y a de cela 15 minutes…) : le sujet de mon premier (vrai) billet!  S’il y a UNE chose dont je dois parler, si je ne devais poster que cet unique billet, eh bien la façon dont s’est déroulée ma vie tout entière, de ma naissance jusqu’à ce moment fatidique fait en sorte que je suis obligé de parler de… nains!

Je ne me rappelle plus exactement quand ma fascination pour ces petits êtres a débuté.  Peut-être était-ce après avoir vu le film « In Bruges » (qui est un excellent film d’ailleurs!)…?  Non, je ne crois pas, car il me semble que déjà, tout jeune, je rêvais à un monde miniature, habité par de toutes petites personnes, une île peut-être (et non, je ne parle pas du Japon).

Puis, j’ai entendu parler du Championnat Mondial du Lancer du Nain…  Australie, 1986.  Au terme d’une finale enlevante, l’équipe nationale anglaise bat les favoris locaux, prouvant soit que les Anglais ont les bras plus forts que ceux des descendants de leurs anciens prisonniers, ou bien que les nains australiens mangent plus que ceux de la blanche Albion.  Néanmoins, cette compétition a frappé mon imaginaire et n’a fait qu’augmenter mon obsession pour ces courtes créatures…

Puis j’ai entendu parler du film « The Terror of Tiny Town »…  Imaginez-vous donc qu’en 1938, un western a été réalisé, ne mettant en scène que des acteurs nains, montés sur des poneys Shetland!  Mon rêve de jeunesse était en fait réalité (car oui oui, les films c’est pour vrai!!).  Je me suis donc empressé de commander le film.  L’attente fut longue, voire pénible, mais au bout de 6 semaines (!), je l’ai finalement reçu!!!  Après 6 semaines d’anticipation fébrile, j’ai enfin pu regarder ce chef-d’oeuvre du cinéma de classe B des années 1930.  Et ce fut littéralement… GRANDIOSE!  De voir des nains passer sous les portes battantes d’un saloon, ou bien des scènes de chevauchée en accéléré parce que des poneys Shetland ça ne court pas assez vite, c’était bien plus beau que tout ce que j’aurais pu imaginer.  J’ai donc versé une larme en me disant « maintenant, je pourrais mourir en paix! ».

Néanmoins, cette sérénité fut de courte durée.  En effet, l’appétit vient en mangeant, et plus que jamais, les nains m’obsèdent.  Je voudrais en rencontrer.  Leur parler.  Leur poser des questions, toutes ces questions que je me pose depuis des années…  Quel genre de nain se laisse lancer pour distraire les « grandes personnes »?  Sont-ils tristes de ne pas pouvoir aller dans les manèges à la Ronde?  Planifient-ils une grande rébellion afin de prendre le pouvoir et de réduire les géants à l’asservissement? (Quoique je gage que même si c’était le cas, ils ne me le diraient pas…)

Un jour, peut-être, aurai-je la réponse à ces questions…  D’ici là, je devrai me contenter d’errer en réfléchissant à mes interrogations, le regard porté vers le sol dans l’espoir d’apercevoir un de ces êtres fascinants…!

EDIT : Un autre usage fort judicieux de nains est dans le vidéoclip de la chanson de Noël de Günther!

Publicités
Cet article, publié dans N'importe quoi, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Awesom-O

  1. Chris dit :

    pas un mot sur paul cagelet qui nous a tant émerveillés a canal famille ?

    tu pourrais dailleurs le rencontrer pour une entrevue !

  2. Ping : Réconciliation | Le blogue des étoiles massives et (possiblement) magnétiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s