La légende du lama de Noël


Par une veille de Noël glaciale, le bon Père Noël entreprit sa tournée annuelle avec sa troupe de valeureux cervidés.  Pas un seul d’entre eux ne manquait à l’appel, tous y étaient sans exception et une fois tous les cadeaux chargés, ils partirent pour leur périple.  Ils étaient alors accompagnés par le lutin préféré du paternel, Jean-Michel.

La mission se déroulait sans anicroche jusqu’à ce que Ghislain, le 3e renne du côté gauche, se heurte la patte sur une cheminée au cours d’un atterissage plus qu’approximatif sur le toit d’une petite chaumière péruvienne.  Une fois la manoeuvre complétée, les autres rennes constatèrent avec horreur la profonde entaille qu’il avait subie.  Ghislain, incapable de rester debout, se tordait de douleur, couché dans la neige qui commençait à se tacher de rouge.  La larme à l’oeil, le Père Noël envoya Jean-Michel trouver une solution de rechange pendant qu’il s’occuperait du pauvre Ghislain…

Alors que Nicolas (appelons-le par son petit nom!) rangeait la carabine de Noël dans le coffre du traîneau (d’ailleurs, lors des expéditions suivantes, c’est un petit nouveau, Rudolph, qui remplaça Ghislain, dont on ne voulut plus jamais parler par la suite!), Jean-Michel revint avec un animal bien curieux.  Pourvu d’un long museau et de longues oreilles et complètement revêtu d’une épaisse couche de laine, cette bête malpolie crachait sans arrêt.  Hélas, le temps manquait à nos héros, alors ils devaient faire avec les moyens du bord.

« Quel est ton nom? », demanda le Père Noël.  « Yé m’appelle Pedro! », répondit le lama.  « Eh bien, Pedro, c’est ton heure de gloire, car ce soir, tu vas sauver Noël! », dit Nicolas, avant de lui mettre le chapeau magique de Noël sur la tête!  Soudain, à sa grande surprise, Pedro se mit à flotter dans les airs.  Avant même qu’il ait le temps de poser la question, Nicolas y répondit : « C’est la magie du chapeau qui te permet, comme aux autres rennes, de voler! ».  Puis, une fois la surprise passée, c’était le temps de se mettre au travail!

La nuit passa et infatigable, la vaillante compagnie brava le froid et la tempête afin de distribuer les cadeaux de tous les enfants du monde.  Une fois le matin levé, ils se posèrent enfin au pôle Nord.  Ils avaient surmonté toutes les difficultés qui s’étaient placées sur leur chemin grâce à Pedro, le lama de Noël, qui avait si bien travaillé qu’il eut droit à 75% du foin que chacun des autres rennes reçut!

FIN

P.S.: Plus sérieusement, le lama de Noël provient en fait du spectacle d’un de mes élèves; à défaut d’avoir un chameau comme monture pour les rois mages, ils ont pris un autre camélidé à la place… c’était tout simplement parfait, et il n’a même pas craché sur les spectateurs!  Par ailleurs, pour ce qui est de l’image, il s’agit de l’oeuvre d’une merveilleuse artiste allemande, B-Keks.  Vous pouvez consulter ses autres dessins à l’adresse suivante : http://b-keks.deviantart.com/ .  Également, si vous avez autant de talent que B-Keks, n’oubliez pas de participer au super concours, il ne reste plus que 2 jours!

Publicités
Cet article, publié dans N'importe quoi, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La légende du lama de Noël

  1. Ping : Une recherche insolite | Le blogue des étoiles massives et (possiblement) magnétiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s