Revue de l’année (partie 1)


Ce n’est pas très original, j’en conviens, mais c’est quand même de mise de faire une revue de l’année, mais selon la perspective du blogue des étoiles massives!

Tout d’abord, commençons par une revue de l’actualité scientifique et technologique (surtout astronomique). 

En février, des images de la surface de Pluton prises à l’aide du télescope spatial Hubble en 2002 et 2003 révèlent que des changements y ont eu lieu.  Il s’agirait de changements de brillance qui seraient reliés entre autres à des déplacements de calottes glaciaires.  En fait, la cause principale serait très simple : il s’agit de changements saisonniers, un peu comme ceux que l’on observe sur notre bonne vieille Terre.  Or, pourquoi ne les avions-nous pas observés auparavant?  Il faut savoir que la période orbitale de Pluton est de 248 ans…  Ainsi, les saisons se succèdent à un rythme bien plus lent qu’ici.  Cependant, étonnamment, les changements ont été observés sur une période d’environ 2 ans, ce qui est quand même court comparativement à 248 ans…

Un peu plus tard dans le mois, une étude mettant en évidence les effets de l’insomnie sur le cerveau est rendue publique.  Ces effets seraient physiologiques et causeraient une baisse de densité de la matière grise dans les zones contrôlant notamment la prise de décisions…  De quoi faire réfléchir les étudiants qui ont l’habitude de faire des « all-nighters » avant des gros examens!

En mars, la NASA annonce qu’un instrument placé à bord d’un satellite indien aurait permis de découvrir de l’eau au pôle Nord de la Lune.  On savait déjà depuis l’année dernière qu’il y avait de l’eau au pôle Sud.  Ces découvertes augmentent l’espoir d’établir un jour une base habitée sur la Lune car il serait possible de s’approvisionner en eau sur place.  L’eau peut rester emmagasinée dans ces zones car il s’y trouve des cratères où le Soleil ne brille jamais, donc la température demeure suffisamment basse pour que l’eau y soit sous forme de glace.

En avril, Apple lance le nouveau iPad, essentiellement un gros iPod Touch, mais qui ne rentre pas dans une poche…  Et pourtant, il s’agit déjà d’un produit bien connu et répandu surtout!

En mai, un mystère se révèle.  Un astronome amateur observe qu’une des bandes caractéristiques de la planète Jupiter a disparu!  Les scientifiques ne comprennent pas complètement le phénomène mais croient que cette bande de nuages pourrait être cachée par d’autres nuages qui seraient plus élevés dans l’atmosphère.  Comme quoi il ne faut pas nécessairement être un professionnel pour pouvoir faire une contribution!

Au cours de l’été, des chercheurs britanniques et allemands semblent avoir découvert l’étoile la plus massive à ce jour.  R136a aurait une masse de près de 300 fois la masse du Soleil, une masse bien plus élevée que les limites envisagées par les théoriciens.  Un petit bémol cependant : les sceptiques se plaidront du fait qu’il n’y a aucune preuve directe de la masse de cette étoile; il s’agit plutôt d’une élimination systématique des autres scénarios possibles.  Néanmoins, cette étude soulève très certainement de nombreuses questions sur la formation des étoiles les plus massives de notre univers!

La découverte d’une super-Terre a été annoncée cette année.  Cependant, il faut être prudent avec cette annonce, car il s’agit d’une découverte très contestée et il ne faut surtout pas y voir une preuve de vie ailleurs dans l’univers

En novembre, une grande réussite canadienne.  Des chercheurs de l’université McMaster auraient réussi à transformer des cellules de peau en cellules sanguines.  Cette découverte aurait d’importantes applications médicales, entre autres en ce qui concerne les transfusions sanguines.

Toujours en novembre, des travaux cherchant à percer le secret des tapis et de leur capacité à faire trébucher les gens sont entrepris.  Les premiers résultats devraient être rendus publics au début de l’année 2011…

En décembre, la NASA nous apprend qu’elle a découvert des bactéries pouvant se développer dans un milieu riche en arsenic.  Cette découverte ouvre beaucoup de possibilités quant aux chances de trouver de la vie ailleurs que sur la Terre.  En effet, elle repousse les limites connues des conditions propices à la vie.  Il sera intéressant de voir où cette nouvelle connaissance pourra nous mener!

Finalement, en décembre, les premières preuves d’un croisement entre des lamas et des licornes ont été trouvées.

C’est ainsi que prend fin cette année 2010, qui aura aussi vu l’avancement des technologies de transport propres (voitures électriques, à l’hydrogène), le confinement d’anti-atomes et la retraite du Walkman de Sony, maintenant trentenaire.  Souhaitons-nous une année 2011 remplie de nouvelles découvertes, plus excitantes les unes que les autres!

Publicités
Cet article, publié dans N'importe quoi, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Revue de l’année (partie 1)

  1. Ping : Revue de l’année (partie 3) | Le blogue des étoiles massives

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s