De la manière dont le fil de mes pensées ressemble parfois à une recherche sur Wikipedia


Tantôt, je marchais dans la rue, quand les pensées suivantes ce sont bousculées dans ma tête :

« Wow, j’ai vraiment touché à beaucoup de fesses.  Par contre, je ne peux pas croire que mon ami n’y était pas en fin de compte.  Afin de traverser la dense foule de gens qui était au 5 à 7 pour me rendre à l’intérieur du café, il a fallu que je me faufile, me frottant sur plein de monde…  C’est pas particulièrement agréable comme frottement.  Contrairement au bruit que mes bottes font sur la neige en la frottant.  Ou en l’écrasant plutôt.  C’est bizarre, mais j’aime bien ce bruit.  D’ailleurs, il y a une fine couche de neige poudreuse qui recouvre la neige tapée.  Ça ressemble vaguement à du parmesan… Hmmmm… du parmesan!  D’ailleurs j’ai faim.  J’ai hâte de rentrer pour manger.  En espérant que ce sera meilleur que la salade de pâtes que j’ai mangée ce midi, beurk!  Au moins, le sandwich au jambon était bon…  D’ailleurs… à chaque fois que je pense à du jambon, ça me fait quand même rire un peu, comme un gamin de 6 ans… Du jambon, c’est des fesses de cochon!  Des fesses…  Mon dieu, comment j’ai fait pour en arriver là?  À quoi est-ce que je pensais encore avant de me mettre à divaguer comme ça…? »

Publicités
Cet article, publié dans N'importe quoi, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s