Tr’ondëk


Un grand pays tout de blanc vêtu.  Au loin, d’austères montagnes surplombent le paysage; apparemment intemporelles, elles imposent un profond respect et inspirent le calme.  Cependant, il n’y a pas que ces géants qui semblent fixés dans le temps, car le froid intense gèle tout sur place.  L’air glacial, à l’apparence cristalline, pénètre les poumons, mais pas avant d’avoir brûlé la trachée et les bronches.  En fait, la seule chose qui peut réchauffer au Yukon, c’est la chaleur de ses habitants.

Publicités
Cet article, publié dans N'importe quoi, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s